Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

Dans notre régime presbytérien synodal, l'organisation de la vie de l'Eglise se fait à plusieurs niveaux, aucun de ces niveaux n'ayant de posture hiérarchique les uns par rapport aux autres.

consistoireI - Le régime presbytérien synodal

Les différents niveaux de la vie de l'Eglise sont :

  • L'Eglise locale, avec son Conseil Presbytéral, son Assemblée Générale et sa vie organisée autour du projet de vie en Eglise, qui définit les axes pour annoncer l'Evangile dans et hors de l'Eglise.
  • La Région, avec son Conseil régional, son synode et la vie organisée autour des axes nécessités par les réalités locales, des Eglises locales, des ministres de l'Union (pasteurs sur des ministères en " paroisse ", pasteurs sur des ministères spécialisés : aumôneries des hôpitaux, des maisons de retraite, postes régionaux (animation régionale jeunesse,…)
  • L'Union nationale, avec son Conseil national, son synode et la vie organisée autour de la vie de l'Union des Associations cultuelles en France (environ 450), de la coordination de différents services, de la communication au niveau national, ….

Les protestants reconnaissent Jésus Christ comme seul chef de l'Eglise ; leur organisation en régime presbytérien synodal veut manifester ainsi que :

  • Le niveau local est l'association cultuelle ou " paroisse " ou Eglise locale " avec sa déclaration en Préfecture comme association loi 1905, son conseil presbytéral qui en assure la " gouvernance ". Presbytérien vient du grec " presbytéros " qui veut dire " ancien " ; par extension il désigne les Eglises gouvernées par un conseil d'anciens autrement dit les Eglises  réformées.
  • Le niveau régional : " les associations cultuelles d'une même région ecclésiastique forment une Eglise régionale ou région qui l'instrument de leur solidarité, chargée d'animer la vie régionale et de coordonner ses activités. "  La délimitation des circonscriptions régionales est fixée par le Synode national.
  • Le niveau national avec l'Union nationale, le conseil national et le synode nationale. Les instances décisionnelles au niveau régional et national sont les synodes. Le mot " synode " veut dire " marcher ensemble " . Nous y reviendrons en présentant tout à l'heure le rôle et l'organisation du synode régional.

En résumé, le régime presbytérien synodal est souvent présenté comme une " pyramide d'assemblées " (conseil presbytéral, synode et conseil régional, synode et conseil national). Le régime presbytéren synodal mêle étroitement les responsabilités de chaque Eglise locale  et la communion solidaire au sein de l'Union nationale dans le cadre de la région et le niveau national est responsable des règles de fonctionnement de l'Union nationale des associations cultuelles de l'Eglise protestante unie de France, à laquelle adhère chaque association cultuelle.

Les engagements des membres élus dans ses différentes instances sont réunis autour de ces 4 caractéristiques :

  • Confiance
  • Discernement
  • Collégialité
  • Solidarité

II - Le synode et conseil régional en Cévennes Languedoc-Roussillon

Notre Région est composée de 8 consistoires et de 70 associations cultuelles (AC).

Elle est bordée :

  • au Sud par le consistoire de l'Aude/Pyrénées orientales
  • à l'Ouest par le consistoire Causse Aigoual,
  • à l'est par le consistoire Gardon- Rhône
  • au Nord par le consistoire de Montagne des Cévennes.

Cette année 2014 le synode régional a lieu en session ordinaire les 14, 15 et 16 novembre, au Lazaret à Sète.

1)    Le synode régional

Il est composé de membres ayant voix délibératives, voix consultatives et invités ; ces membres sont :

  • des pasteurs et membres des Eglises locales
  • des pasteurs ou ministres œuvrant dans des associations cultuelles membre de l'Union autre que paroissiale accompagnés de délégués
  • des ministres sur des postes régionaux (animateur régional jeunesse, itinérance accompagnement évangélisation, animateur communication radio FM+ et Alliance +, informateur régional journal le CEP)
  • les membres du Conseil régional
  • des invités (l'aumônier du synode, des Communautés Œuvres et Mouvements, tels que le CART, le Lazaret, La Gerbe, ….)
  • les présidents des consistoires
  • les commissions et  équipes régionales
  • les autres délégations ( conseil national, Défap, l' enseignant de l'Institut de Théologie Protestant)

Les délégués sont élus par les conseils presbytéraux à raison de 1 " laïc " ou " non pasteur " par postes ou charges d'aumônerie. Le synode est modéré par le Pasteur Luc-Olivier Bosset cette année, aidée dans cette charge par 2 vices modérateurs le Pasteur Malcolm White et Mme Catherine Poinsot. L'emploi du temps du synode est travaillé et proposé par le Conseil régional, et voté en début de synode par les délégués.

Les délégués au synode régional 2014 auront des travaux autour des thèmes suivants :

a)    La vie régionale au travers :

  • du rapport de gestion du Conseil régional
  • du rapport financier

b)    le thème synodal est cette année "Bénir, témoins de l'évangile dans l'accompagnement des familles et des couples".

Chaque session de travail en début et en fin de journée sont ouvertes et clôturées par des temps d'aumônerie qui seront assurés cette année par le Pasteur et professeur Elian Cuvillier. Le dernier jour permet aux synodaux de se retrouver pour clore ce temps de responsabilité et de solidarité par un temps de bilan sur le thème synodal, des votes et un culte auquel les membres de l'association cultuelle de Sète participeront.

Ce temps de synode est un temps fort dans la vie de notre Union d'Eglise, c'est un lieu privilégié de recherche et de mise en application d'un témoignage organisé au niveau régional "  

2)    le conseil régional

Le conseil régional de notre région est composé de 16 membres, 7 ministres ou pasteurs de l'Union et 9 membres " non pasteurs ". Ces membres sont discernés parmi les membres des Eglises locales. Il est présidé par le Pasteur Sophie Zentz-Amédro. Son siège social est à Nîmes, rue Bigot. Son site www.protestants-unis-du-midi.fr vous permet de suivre les activités de cette région, consistoire par consistoire, association cultuelle par association cultuelle.

Il se réunit tous les mois à raison d'une journée de travail en alternance soit le vendredi de 13h30 à 21h30 soit le samedi de 9 h à 17 h. Les ordres du jour sont proposés par la Présidente, soumis au bureau qui se réunit une fois par mois entre chaque séance du Conseil régional. Une des spécificités de ce Conseil régional est de vouloir travailler le plus en proximité possibles avec les membres des associations cultuelles et des ministres. Pour cela, il  invite 1 fois par trimestre les présidents des 8 consistoires à participer à ses travaux et a mis en place un tandem " ministre et non ministre " correspondant de chaque consistoire.

Des visites ciblées selon les problématiques des AC permettent aussi des temps d'écoute des réalités locales et des solutions possibles à envisager pour dépasser les difficultés rencontrées ; ainsi, il faut inventer de nouvelles façons de " faire Eglise " et depuis plusieurs années des possibilités de regroupement d'AC sont travaillées par les membres des communautés ; ceci n'ayant bien sûr pas pour but que les " grosses " AC engloutissent les " petites " AC mais bien plutôt de retrouver un dynamisme au niveau vie en Eglise.

Un des axes importants du travail du Conseil régional est de pouvoir accompagner les associations cultuelles (AC), les conseils presbytéraux et les ministres à réfléchir à comment " bâtir une Eglise de témoins ", avec nos réalités territoriales ( nombre d'AC, nombres de postes pastoraux, kms de desserte, nombre de cotisants, contributions régionales possibles, …)

Pour cela, une journée a été organisée le 4 octobre 2014, à partir d'un texte voté en synode national à Avignon, " responsables et solidaires ". Cette journée a permis à environ 85 personnes d'échanger en séance plénière et en travaux de groupe " nos projets, nos moyens, nos lieux ".

Il est clair que notre région ne peut assurer financièrement que 37,5 postes pastoraux mais les besoins seraient de pouvoir en avoir 39. Or, les implications budgétaires tant au niveau national, que régional que local amènent chacun à penser et œuvrer " responsables et solidaires " pour parvenir à ne pas appauvrir notre potentiel en ministres. Le conseil régional est aidé dans sa mission par des équipes et des commissions régionales qui sont en lien étroit avec lui.

En conclusion, l'engagement et la part de responsabilité du Conseil régional dans la vie de l'Eglise protestante unie de France en Cévennes Languedoc-Roussillon est de contribuer à l'annonce de l'évangile sous toutes ces formes au plus proche de toute personne venant frapper à la porte de l'Eglise, ou en marge de l'Eglise par nos moyens de communication ( baptême, bénédiction de mariage, service funèbre, radio FM, le CEP, le site ….) ,veiller à garder cette espérance au cœur de nos engagements, assurer une rigueur dans la gestion ; ceux sont autant de moyens que le conseil régional veut accompagner pour faciliter et favoriser des vies en Eglise autour de ce que le Pasteur Laurent Schlumberger, président du conseil national appelle " être témoin ici et maintenant de la Bonne nouvelle de Jésus Christ : voilà notre unique projet de vie en Eglise "  

Fait le 11 novembre 2014 par Anne-Marie Borne

Nos derniers articles en relation avec Dieu