Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

Le thème de 2015 de l'Assemblée du Désert  ( dimanche 6 septembre à Mialet dans le Gard, 10h30 ) est le tricentenaire du synode de 1715, qui marque un tournant dans notre histoire. Vous êtes tous invités à assister à cette Assemblée. Pour ceux qui restent à Montpellier : il y a un culte commun dans le temple de la Rue Maguelone à 10h30.

rubon17C’était pourtant un embryon de synode – une poignée de « prédicants » des Cévennes et du Languedoc, rassemblés avec quelques laïcs, à l’initiative d’un jeune prédicant, Antoine Court. En constituant cette petite assemblée en « synode », l’organe de liaison disparu des églises réformées interdites en France, Antoine Court faisait le pari d’une refondation de ces « églises du Désert ». Il affichait une rupture avec les violences camisardes et les désordres prophétiques, et un retour au modèle classique des églises réformées, livres et Livre en main. Un retour à l’ordre, pour tenter de faire accepter la pratique des assemblées, pourchassées par les lois du royaume, et à terme obtenir la tolérance.
Ce programme réformateur exigeant fut loin de faire l’unanimité chez les protestants. Mais il stimula la mue ecclésiale d’anciens camisards, tel Pierre Corteiz, et fit se lever une nouvelle génération de candidats au ministère, tel Pierre Durand, le frère de Marie Durand.
Avec l’appel de Joël, cité par Court dans un de ses sermons de l’époque : « Sonnez du cor en Sion, … publiez l’assemblée solennelle, assemblez le peuple…, les anciens et les enfants » (Joël 2, 15-16).

 


Nos derniers articles en relation avec Dieu