Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

Le culte hebdomadaire de l'Église Protestante Unie de Montpellier et Agglomération est assuré le 23 avril par Ève Lurbe. 

pauseVous pouvez suivre ce culte en démarrant la vidéo ci-dessous

 

SALUTATION & INVOCATION

Frères & Soeurs, chers amis, tandis que beaucoup de pays sinon tous, traversent des jours plutôt sombres,tout le monde aimerait que ce soit seulement une traversée, qui nous amènerait sur l'autre rive unpeu secoués mais avec un peu de chance sains et saufs. Hélas les éléments sont mortellement tumultueux et la terre n'est pas en vue. Alors nous invoquons pour commencer Dieu notre Créateur : Père céleste, toi qui as ressuscité ton Fils bien-aimé, veuille soutenir notre vitalité de jour en jour, etrends-nous fertiles en imagination pour rendre service à nos semblables proches et lointains, selon les talents que tu nous a donnés à chacun/chacune. Bénis l'oeuvre de nos mains, Seigneur, et répands ta bénédiction sur nous-mêmes et sur tous tes enfants. Au nom du Christ, sois au milieu de notre assemblée virtuelle. Amen.

Dans le recueil Arc-en-ciel (AEC) cantique 256 : Seigneur, qui fis tout l'univers (1,3)

ADORATION

Tandis que l'avenir est très incertain, nous ressentons combien nous avons besoin de rester dans l'orbite de Pâques pour éprouver comment les effets de la Résurrection retentissent dès à présent dans notre existence. Puissent les paroles du psalmiste nous être un vigoureux bienfait : je vous lis au Ps 16, 7-10 : « Je bénis l'Éternel, mon conseiller; La nuit même mon coeur m'exhorte. 8 J'aiconstamment l'Éternel sous mes yeux; Quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.9 Aussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l'allégresse, Et mon corps repose en sécurité. 10 Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voiela corruption. 11 Tu me feras connaître le sentier de la vie; Il y a d'abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à ta droite. »

Poursuivons cette louange avec nos propres mots : Dieu très Haut, toi le Créateur du ciel et de laterre, ta puissance est incommensurable, mais tu t'es fait l'un de nous en Jésus-Christ pour faire vivre ta Parole belle et sainte au milieu de nous ; tu t'es rendu accessible à nous comme notre Pèreen Christ qui, en nous sauvant par le sacrifice de sa vie, nous a rapprochés de toi à jamais. Et nous te chantons notre reconnaissance : cantique 484 : Seigneur, en ta victoire (les 3 str.)

CONFESSION DES PÉCHÉS

Bien que nous soyons tous soucieux de ne pas faire le mal et même de faire du bien, avec sagesse et bonne théologie, nous ne sommes pas assez fous pour nous prévaloir de nos engagements (on n'ose pas, dire bonnes oeuvres!) auprès du Dieu saint pour en obtenir notre salut. Mais alors comment allons-nous être sauvés ? De la vanité des oeuvres « méritoires », Paul en parle savamment en tant qu'ancien persécuteur, et il sait qu'il revient de loin quand il écrit dans sa 1ère Épître aux Corinthiens : « Ce n'est pas sur la base des oeuvres de la loi que l'homme est déclaré juste, mais aumoyen de la foi en Jésus-Christ » (Ga 2,19). Quand Jésus ressuscité parla à Paul (alors Saul) sur le chemin de Damas, « Saül, Saül, pourquoi mepersécutes-tu ? », Paul prit conscience de son égarement et de son péché. Il prit alors consciencequ'il avait été sauvé, que le Christ s'était sacrifié pour lui comme pour tous, afin que sa frénésie soittransformée en paix, sa mélancolie en allégresse, et que se dégonfle sa présomption pour faire placeà la reconnaissance de sa dépendance.Paul était enflé de suffisance et il découvrit son insuffisance. Tournons-nous vers Dieu dans laprière :Seigneur prends pitié de nous car il y a de l'obstination en nous. Attendris nos coeurs et dispose nos esprits au même grand retournement qui fut celui de Paul. Il déclare mort avec le Christ cet hommequ'il était alors. Et il devint quelqu'un d'autre, une « nouvelle créature », dit-il. Nous voulons être cette nouvelle créature née de nouveau en Christ, sans qui nous confessons que nous ne pouvons rien faire. Amen.

Cantique 620 : Seigneur, mon Dieu, je crie vers toi (1-2)

DÉCLARATION DU PARDON & LOI

Haï sans raison, Jésus nous aime sans raison. Il a donné sa vie pour nous. "Par ses meurtrissures nous sommes guéris", dit Ésaïe. Croyons dans le don gratuit de Dieu en son Fils, et nous vivrons. Que tous ceux qui se repentent dans la foi reçoivent du Seigneur l'assurance de leur pardon. "Si tu savais le don Dieu !" Nous prions : Seigneur Jésus, tu as payé toutes nos dettes, et ta Résurrection guérit notre relation à Dieu et nous sauve. Nous te rendons grâce dans la joie de ta Résurrection qui nous renouvelle tout entiers.Seigneur, mon Dieu, je crie vers toi (3)

PRIÈRE D’ILLUMINATION

Nous invoquons maintenant le Saint-Esprit avant de lire les Écritures. Nous prions le Seigneur denous envoyer son Esprit Saint, selon la promesse de Jésus, afin de discerner dans l'Écriture non pas le reflet de nous-mêmes, mais la Parole du Dieu vivant. Que le Saint-Esprit nous illumine. Amen.

PRÉDICATION

La fête de Pâques est encore toute récente. La grande question qui se pose maintenant à nous est desavoir quelle répercussion cet événement a sur nous, sur notre vie, sur notre façon de nous comprendre nous-mêmes; et comment l'exprimer. Quelle sorte de relation pouvons-nous concevoir ou exprimer entre cet événement hors norme et notre condition mortelle inchangée ? Nous disons par exemple que la Résurrection du Christ est le signe décisif qui nous porte à espérerque, pour notre salut, Dieu inversera la souffrance en baume, les ténèbres en lumière, le poids en légèreté, la détresse en consolation, qu'il séchera toutes les larmes comme il est dit dans l 'Apocalypse, et tout cela se résume dans l'inversion de la mort en vie. Nous parlons par images parce que nous pensons par images : le baume sur les plaie, la lumière dans les ténèbres, la sortie du tunnel, la pesanteur de l'existence qui fait place à la sensation de légèreté, que sais-je...Mais comment dire en résumé, en un mot, ce que la Résurrection a eu comme effet sur vous, sur moi, en mettant de côté toute cette abondance d'images qui sont justes et belles mais qui peut-être nous dispersent dans leur flot intarissable ? Y aurait-il moyen de dire tout cela de façon ramassée,brève, rapide, concise ? La réponse est dans la question : oui, Paul a su nous parler des effets dès cette vie terrestre de la Résurrection du Christ sur lui de la façon la plus concise qui soit, dans des termes peut-être d'une concision insurpassable. Et comment cela ? Laissons-nous surprendre par une autre façon de dire les choses. Voila ce qu'il dit, tout simplement :«.... ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ». (Ga 2,20) Et il ne dit pas seulement (et ce serait pourtant déjà beaucoup) que la Résurrection a mis du baume sur ses plaies, l'a soulagé du poids de son existence, lui a apporté de la consolation, lui a fait entrevoir une lumière au bout du tunnel... Paul ne parle pas de tout cela, et ce n'est pas parce que ce serait faux, bien sûr, mais c'est parce qu'il saute toutes ces étapes de l'expression imagée.“Ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi » Il va au coeur de la cible. Tout d'un coup Paul nous fait entendre une parole nue, comme un artiste qui se produit devant vous sans cérémonie, - une expression nue sur une scène nue. Je pense justement à la violoniste Isabelle Faust interprétant dernièrement les partitas pour violon seul de J-S Bach dans l'Église luthérienne saint Thomas de Leipzig où Bach travailla pendant 27 ans jusqu'à sa mort en 1750. Elle joue cette oeuvre dans une église totalement vide pour cause de confinement. La vidéo est disponible sur le site d'Arte. Allez voir.J-S Bach et l'apôtre Paul se rejoignent ici dans une joie profonde qui s'exprime sans effet de théâtralité religieuse, sans fioritures, sans remplissage. La formulation de Paul tranche sur nos discours qui sont dispersés, éparpillés. Il concentre et ramène tout ce que nous pouvons et aimons dire de Pâques, dans un témoignage qui n'exprime pas simplement un changement de qualité de vie, fût-elle intérieure, spirituelle, mais d'un changement d'identité. Il ne parle pas d'une amélioration, d'un « bonus » dans l'existence (des expressions qui font sourire). En bref, il ne dit pas seulement que sa vie en est allégée, améliorée... Le baume, la lumière, la consolation, l'allègement, tout cela est bien sûr à l'arrière-plan du propos de Paul, tout cela est contenu dans ce qu'il dit, mais implicitement, et s'il paraît en dire moins, c'est parce qu'ils aute toutes ces formules imagées que nous avons besoin d'énoncer quand nous en parlons,oralement ou par écrit. C'est aller au fond des choses, car qu'est-ce donc qu'un changement de notre vie intérieure, de notre vie spirituelle au sens large, de notre compréhension et appréhension detoute chose, sinon un changement d'identité ? Je ne pense plus comme avant, je ne ressens plus les choses comme avant, je ne vois plus les autres comme avant...Cela fait qu'au bout du compte, “ce n'est plus moi”. Beaucoup de convertis pourraient en témoigner. Et évidemment, l'apport spécifique, exceptionnel de Paul, c'est de le formuler en un trait simple, complet et définitif. «.... ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ».Paul va jusqu'à dire : « J'ai été crucifié avec Christ». Il va droit à l'essentiel : la vie et la mort, en jeu primordial de l'existence. Paul soulève l'essentiel quand il évoque les trois séquences suivantes : d'abord il vivait comme tout le monde, ce qu'il appelle « vivre dans la chair”, ce qui désigne l'ensemble des croyances, des passions qu'il l'occupaient tout entier. Ensuite, tout cela est mort,crucifié avec le Christ; et enfin il s'est éveillé à une nouvelle vie, en fait une nouvelle identité. « J'aiété crucifié avec Christ; et si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ». Et celavous arrive en plein coeur. Tellement c'est juste. Tellement c'est suffisant. Tellement c'est complet.La Résurrection effective du Christ fonde son espérance dans la résurrection universelle à la fin des temps.

 

cristaux2020

On a beaucoup entendu à Pâques célébrer “la vie”. Mais dans l'Église ces hommages lyriques à “lavie” tout court ou au “vivant” prêtent à confusion : notre espérance est non dans “la vie”, ou “le vivant” mais dans Celui qui dispense la vie, et le “vivant” pour l'Évangile et bien sûr pour Paul, ce n'est pas le règne du vivant, ou la nature, c'est quelqu'un : “Celui qui est vivant”, le “Vivant”désigne le Christ.Paul ne fait pas l'apologie de la vie en tant que telle. Les chefs religieux qui ont condamné Jésusvécurent prospères et moururent de leur belle mort... Paul vivait lui aussi, avant; Mais la vie qu'il vivait, il la répudie, c'était une pseudo-vie. Quand il parle de la vie, il associe chaque fois la vie à la Résurrection du Christ, à cette nouvelle vie reçue du Christ comme un effet, une conséquence de la mort vécue symboliquement avec le Christ. Toutes les religions du monde, tous les cultes et autres conceptions spirituelles, ou psychospirituelles célèbrent la vie, vénèrent la nature comme une déesse-mère. Or, j'attire pour finir votre attention sur le fait que nous ne sommes pas une religion naturiste, nous ne sommes pas un culte vitaliste, nous ne célébrons pas “la vie” en tant que telle, nous célébrons le Créateur de toute vie, le Maître de la vie et de la mort, souverain du monde et de toute vie. Nous n'avons pas confiance dans une puissance de vie impersonnelle qui serait à l'image d'une sève printanière montant dans nos veines comme dans les arbres, nous avons confiance dans la puissance de vie et de renouveau que le Seigneur met en nous par son Esprit saint, et qui nous fait spirituellement goûter les prémices de notre résurrection à la fin des temps. Puissions-nous, comme Paul, faire l'expérience des paroles mêmes de Jésus : « Je suis la Résurrection et la vie ».

Amen.

Psaume 72 : Revêts, Seigneur, de ta justice (1,2,4,5)

PRIÈRE D’INTERCESSION + Notre Père

Nous nous unissons dans la prière d'intercession pour le monde :... Seigneur notre Père, nous croyons dans la puissance surnaturelle de la prière au nom de ton Fils Jésus-Christ.Augmente en nous la joie profonde d'intercéder pour le monde. Seigneur notre Dieu, toi qui as répandu sur le monde ta glorieuse lumière sortie de toi au premier jour de la création; toi qui as poursuivi ton oeuvre lumineuse au matin de Noël et au matin de Pâques, Accorde, nous t'en prions, à ceux qui ne te connaissent pas encore, de rencontrer en ton Fils bien aimé, ta Parole devenue chair, ton visage de grâce, et qu'ils reçoivent dans leur coeur la bonne nouvelle de ton salut en lui, Jésus-Christ. Accorde le repos de la reconnaissance, de l'amitié, de l'amour à ceux qui sont fatigués dans leurcorps et las dans leur coeur; et appelle à une mission régénératrice ceux qui se morfondent ou se dispersent en vain, ou encore qui s'égarent dans des sentiers mortels. Nous te prions pour que ton Église continue de faire entendre au monde la Bonne Nouvelle du salutdu monde en Christ, afin que tous ceux qui sont dans la souffrance ou la solitude se sachent nfiniment aimés de toi.Nous te confions ceux qui sont à la peine à cause de l'épidémie, ceux qui sont fatigués, ceux qui s'impatientent ou s'angoissent. Nous te demandons, Père céleste, de répandre sur eux tes bienfaits et de les bénir comme tu nous bénis nous-mêmes.Nous remettons enfin notre vie, notre condition entre tes mains, assurés que tu pourvois pour le mieux à tous nos besoins. Garde-nous dans la foi et dans la gentillesse. Et nous te disons maintenant tous ensemble avec confiance : Notre Père ...

EXHORTATION

Gardons au coeur cette parole prophétique de l'apôtre Paul : Col 3,1.4 « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ est assis à ladroite de Dieu »

BÉNÉDICTION FINALE 2 Tm 4,18 :

Que le Seigneur vous délivre de tout mal et vous sauve pour vous faire entrer dans sonRoyaume. Qu’il vous bénisse et vous garde. À lui soit la gloire aux siècles des siècles.Au nom du père et du Fils et du Saint Esprit.
Amen.

ENVOI : Affermis-nous par ton Esprit

Prédicateure: Ève Lurbe
Image par Jason D sur Unsplash

 


Nos derniers articles en relation avec Dieu