Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

noelSouvent à Noël, on fait un petit rappel sur le sens de cette fête dans les communautés chrétiennes : que se passe-t-il à Noël ? Si je ne remarque pas de référence à un rassemblement au nom de cette fête dans les textes bibliques, il me semble pourtant difficile de m'imaginer passer un joyeux Noël tout seul. Sans regarder dans le détail, qui se souvient d'une parole dans les écritures qui nous exhorterait à célébrer la naissance de Jésus-Christ ? Quoique je sois pour le célébrer, au nom de quoi Noël est elle une grande fête chrétienne, plutôt qu'une fête au nom des gens que j'aime ? Je n'ai pas non plus noté le verset qui dirait : « Tu offriras un cadeau à ton prochain chaque année le jour de la naissance du Messie, pour partager la joie d'avoir accueilli mon fils Jésus-Christ comme l'annonce de ma grâce. »

Et pourtant, à Noël, on se rassemble, pour célébrer la naissance de Jésus-Christ, et on s'offre des cadeaux pour signifier le partage de ce don de vie que nous avons reçu de Dieu. Quel est le rapport de cette fête avec l'évangile ? Serait-ce par liberté chrétienne ou par amour que le rapport évangélique de Noël nous importe peu ? Au contraire, il me semble parfois encore plus impossible d'échapper à Noël qu'à la damnation éternelle : au moins en apparence, le sens évangélique de Noël m'échappe. Pourquoi ce sapin ? Ce conifère est-il mon prochain ? Mystère. Pourquoi ce père Noël ? N'est-ce pas de Dieu que proviennent ces merveilles ? Je ne sais pas. Pourquoi au nom de la grâce, ai-je vidé mon porte-monnaie dans des magasins de farces ? Je n'ai pas idée. Mais je le fais.

Que l'écriture ne nous dise rien de direct sur Noël ne veut pas dire qu'il n'y a rien d'évangélique à fêter Noël. Car il s'agit d'une parole de Dieu indirecte si je puis dire. À priori, rien ne nous oblige à fêter Noël, au nom de quoi le serions-nous ? Mais c'est plutôt bon signe si c'est le cas, que nous fêtions Noël « pour rien ». C'est dire par là que ce que l'on reçoit à Noël, comme ce que l'on donne, est une grâce offerte aussi gratuitement pour soi que pour l'autre. Un don sans intentions autres que de donner.
Un geste d'amour en vérité.

Eliott Poujol (décembre 2016, étudiant en théologie à l'IPT de Montpellier)

Samedi 24 décembre à 18h30 : « Veillée de Noël » au Temple de la Rue Maguleone. Dimanche 25 décembre à 10h30 : Culte de Noël dans tous les secteurs.


Nos derniers articles en relation avec Dieu