Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

En effet, ce n'est pas sur nous-mêmes que porte notre proclamation : nous proclamons que Jésus-Christ est le Seigneur, et que nous-mêmes sommes vos esclaves à cause de Jésus. Car le Dieu qui a dit : « Du sein des ténèbres brillera la lumière » a brillé dans notre cœur, pour que resplendisse la connaissance de la gloire de Dieu sur le visage du Christ. Mais nous portons ce trésor dans des vases de terre, pour que cette puissance supérieure soit celle de Dieu et non la nôtre. Nous sommes pressés de toute manière, mais non pas écrasés ; désemparés, mais non pas désespérés ; persécutés, mais non pas abandonnés ; abattus, mais non pas perdus ; nous portons toujours avec nous, dans notre corps, la mort de Jésus, pour que la vie de Jésus aussi se manifeste dans notre corps.

2 Cor 4, 5-10 (Nouvelle Bible Segond)

lire la suite.

Lorsqu'il eut appris que Jean avait été livré, Jésus se retira en Galilée. Il quitta Nazareth et vint demeurer à Capharnaüm, près de la mer, dans le territoire de Zabulon et de Nephtali, afin que s'accomplisse ce qui avait été dit par l'entremise du prophète Esaïe : Terre de Zabulon et terre de Nephtali, route de la mer, au-delà du Jourdain, Galilée des nations, le peuple assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui étaient assis dans le pays, dans l'ombre de la mort, une lumière s'est levée. Dès lors Jésus commença à proclamer : Changez radicalement, car le règne des cieux s'est approché !

Matthieu 4, 12-17 (Nouvelle Bible Segond)

1.
Cette semaine, la neig… lire la suite.

C'est pour la liberté que le Christ nous a libérés. Tenez donc ferme et ne vous remettez pas sous le joug de l'esclavage. (...) Car en Jésus-Christ, ce qui a de la valeur, ce n'est ni la circoncision, ni l'incirconcision, mais la foi qui opère par l'amour.

Galates 5, 1 et 6 (Nouvelle Bible Segond)

Quant à moi, jamais je ne mettrai ma fierté en rien d'autre que dans la croix de notre Seigneur Jésus-Christ par qui le monde est crucifié pour moi, comme je le suis pour le monde ! Car ce qui importe, ce n'est ni la circoncision, ni l'incirconcision, c'est une création nouvelle.

Galates 6, 14-15 (Nouvelle Bible Segond)

Quelle énergie me pousse à me lev… lire la suite.

noel300x300L'âne de la crèche de Bethleem raconte : « Oui nous sommes à Bethléem, la maison du pain, ... Le pain qui nous est donné, c'est la parole de Dieu, c'est la nourriture de l'Esprit, c'est la Vie qui se donne. Oui, moi l'âne j'ai vu arriver Marie, épuisée et souriante, Joseph désolé et inquiet. Ils se sont installés pour la nuit et puis Marie a gémi et a travaillé, puis un petit d'homme est apparu. Tout petit. Oui le petit annoncé par les prophètes Esaie et Malachie, et encore annoncé à Marie par l'ange Gabriel est né. Oui Marie a fait confiance à l'annonce de l'ange et voilà que Jésus parait petit enfant comme tous les petits enfants d'homme mais différent par son rayonnement, différent parce qu'il a attiré les mages venus le reconnaitre à l'Épiphanie, Dieu manifesté… lire la suite.

Crie à pleine voix sans te retenir, fais retentir ta voix comme une trompette et révèle à mon peuple sa révolte, à la famille de Jacob ses péchés! C'est moi que, jour après jour, ils consultent: ils veulent connaître mes voies. Comme une nation qui aurait pratiqué la justice et n'aurait pas abandonné le droit institué par son Dieu, ils me réclament des jugements conformes à la justice, ils désirent se rapprocher de Dieu. « À quoi nous sert-il de jeûner, si tu ne le vois pas, de nous humilier, si tu n'y fais pas attention ? » C'est que, le jour où vous jeûnez, vous accomplissez vos propres désirs et traitez durement tous vos ouvriers. Votre jeûne débouche sur des procès et des disputes, sur de méchants coups de poing. Vous ne jeûnez pas, comme vous le faites aujourd'hui, de manière à faire entendre votre voix là-haut. Est-ce un jeûne de ce genre que je préconise, un jour où l'homme s'humilie? S'agit-il … lire la suite.

La parole du SEIGNEUR me parvint : Humain, parle aux gens de ton peuple ! Tu leur diras : Lorsque je fais venir l'épée contre un pays, et que le peuple du pays prend dans ses rangs un homme et le fait guetteur, si cet homme voit venir l'épée contre le pays, sonne de la trompe et avertit le peuple, et si celui qui entend le son de la trompe ne se laisse pas avertir, et que l'épée vienne l'enlever, son sang sera sur sa tête. Il a entendu le son de la trompe, et il ne s'est pas laissé avertir : son sang sera sur lui. Celui qui se laisse avertir sauvera sa vie. Si le guetteur voit venir l'épée et ne sonne pas de la trompe, si le peuple n'est pas averti, et que l'épée vienne enlever quelqu'un, celui-ci sera enlevé dans sa faute ; mais son sang, je le réclamerai au guetteur. Toi, humain, je te nomme guetteur pour la maison d'Israël. Tu écouteras la parole de ma bouche et tu les avertiras de ma part.

 … lire la suite.

Maintenant, ainsi parle le Seigneur, celui qui te crée, ô Jacob, celui qui te façonne, ô Israël : n'aie pas peur, car j'ai assuré ta rédemption. Je t'ai appelé par ton nom : tu es à moi ! Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; si tu passes les fleuves, ils ne t'emporteront pas ; si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, et les flammes ne te dévoreront pas.

Car je suis le Seigneur (YHWH), ton Dieu, le Saint d'Israël, ton Sauveur ; je donne l'Egypte en rançon pour toi, Koush et Seba à ta place. Du fait que tu as du prix à mes yeux, du fait que tu es glorifié et que je t'aime, je donne des hommes à ta place et des peuples pour ta vie.

N'aie pas peur, car je suis avec toi ; de l'orient je ramènerai ta descendance et de l'occident je te rassemblerai.

Esaïe 43, 1-5 (Nouvelle Bible Segond)

lire la suite.

C'est moi qui suis la vraie vigne, et c'est mon Père qui est le vigneron. Tout sarment qui, en moi, ne porte pas de fruit, il l'enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu'il porte encore plus de fruit. Vous, vous êtes déjà purs, à cause de la parole que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. Tout comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s'il ne demeure dans la vigne, vous non plus, si vous ne demeurez en moi. C'est moi qui suis la vigne ; vous, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi, comme moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; hors de moi, en effet, vous ne pouvez rien faire. Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il se dessèche ; on ramasse les sarments, on les jette au feu et ils brûlent. Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et cela vous arrivera. Mon… lire la suite.

Qui trouvera une femme de valeur ? Son prix dépasse de loin celui des coraux. Le cœur de son mari a confiance en elle, et le bénéfice ne manque pas. Elle lui fait du bien, et non pas du mal, tous les jours de sa vie. Elle se procure de la laine et du lin et travaille de ses mains avec plaisir. Elle est comme les bateaux d’un marchand, elle fait venir son pain de loin. Elle se lève lorsqu’il fait encore nuit, elle donne de quoi manger à sa maison, elle donne ses instructions à ses servantes. Elle pense à un champ et elle l’acquiert ; du fruit de ses mains elle plante une vigne. Elle ceint ses reins de force, elle affermit ses bras. Elle sent que ce qu’elle gagne est bon ; sa lampe ne s’éteint pas la nuit. Elle met la main à la quenouille, ses mains tiennent le fuseau. Elle ouvre ses mains pour le pauvre, elle tend la main au déshérité.Elle ne craint pas la neige pour sa maison : toute sa maison est vêtue d€… lire la suite.

J'ai fait de grandes choses : je me suis bâti des maisons ; je me suis planté des vignes ; j'ai acheté des esclaves et des servantes, et leurs fils nés dans la maison ; j'ai possédé du gros bétail et du petit bétail en abondance, plus que tous ceux qui étaient avant moi à Jérusalem. J'ai aussi amassé de l'argent et de l'or, de précieux trésors des rois et des provinces. J'ai acquis des chanteurs et des chanteuses, et, délices des hommes, beaucoup de femmes.

Tout ce que mes yeux ont réclamé, je ne les en ai pas privés ; je n'ai refusé aucune joie à mon cœur ; car mon cœur se réjouissait de tout mon travail ; c'est la part qui m'est revenue de tout ce travail.

Et moi, je me suis retourné vers toutes les choses que mes mains avaient faites, le travail pour lequel j'avais tant peiné : tout n'est que futilité … lire la suite.

Nos derniers articles en relation avec Dieu