Pour les protestants, la cérémonie au temple est une bénédiction demandée par un couple déjà marié et non un mariage proprement dit. Le mariage comprend plusieurs dimensions qui se complètent :

  • il est d'abord un engagement libre et intime (c’est dans le secret des cœurs que les époux se choisissent)
  • il a également une dimension sociale à la Mairie (c’est là, à proprement parler, qu’ils se marient)
  • il a enfin, pour ceux qui le souhaitent, une dimension spirituelle et religieuse (c’est unis qu’ils se présentent devant Dieu pour lui demander sa bénédiction).

Avec la cérémonie religieuse, les époux disent plutôt comment ils veulent vivre leur union. Les engagements parlent donc de vérité, d'attachement, d'amour et de fidélité. On parle du fond, de la foi et de l'idéal évangélique qui est partagé par les époux (ou porté par un des deux époux), et le pasteur demande sur le couple la bénédiction de Dieu. Se marier dans un temple, c'est aussi affirmer que l'on veut faire cette route familiale avec la présence de Dieu et l'aide de l'Évangile.

La loi française impose que la cérémonie religieuse ne puisse être faite qu'après la cérémonie civile. La cérémonie se passe normalement au temple avec le pasteur. Mais elle peut aussi être organisée à l'extérieur, dans un salon, ou dans une salle des fêtes... C'est un peu moins solennel, plus familial, plus détendu... mais d'organisation plus complexe. Dans le temple, tout est prêt pour célébrer un mariage : la sonorisation, les chaises, la décoration, la fraîcheur (l'été) et le chauffage (l'hiver)... La cérémonie est préparée soigneusement avec le pasteur pour mettre au point le déroulement de la liturgie. Elle dure environ une heure et se déroule à peu près comme dans toutes les confessions chrétiennes, mais avec une certaine simplicité et un accent porté sur le contenu du message biblique.

La cérémonie œcuménique ou inter-religieuse : Aujourd'hui, 9 protestants sur 10 épousent un ou une catholique, les cérémonies œcuméniques sont donc habituelles, et cela se passe en général très bien.
Le cas d'un couple protestant - juif ou musulman est possible, bien entendu, mais les difficultés sont bien plus grandes, car la question du baptême ou de l'éducation religieuse se pose.
Le cas d'un couple protestant - athée est également possible. On essaye alors d'adapter la cérémonie et de choisir au moins un texte qui exprime les idéaux du conjoint athée (un texte philosophique ou un poème).
Si le couple est protestant et catholique, la cérémonie peut se faire :

  • soit au temple avec juste un pasteur si le conjoint catholique ne ressent pas la nécessité d’avoir la présence d’un prêtre,
  • soit au temple avec un pasteur et un prêtre,
  • soit dans une église catholique avec un prêtre et un pasteur,
  • soit à l'extérieur, dans un salon, ou dans une salle des fêtes...

Quand un pasteur et un prêtre officient ensemble (cérémonie œcuménique), il est fréquent que la liturgie soit plutôt confiée au prêtre et la prédication au pasteur ; ils se partagent sinon les différents moments pour que l'esprit de fraternité soit perceptible.

En mai 2015, le Synode national de l’Église protestante unie de France s’est montré « soucieux à la fois de permettre que les couples de même sexe se sentent accueillis tels qu’ils sont et de respecter les points de vue divers qui la traversent. Il ouvre la possibilité, pour celles et ceux qui y voient une juste façon de témoigner de l’Évangile, de pratiquer une bénédiction liturgique des couples mariés de même sexe qui veulent placer leur alliance devant Dieu ». La bénédiction de couples de même sexe mariés, qui en font la demande, ne s’impose à aucun pasteur, à aucun conseil presbytéral. Là où le pasteur et le conseil s’accordent, elle est possible.

Pour la préparation, il faut prendre contact avec un pasteur au minimum 4 mois à l'avance, et si possible plus tôt pour être sûr de la date, de l'heure et du lieu. Les entretiens visent ensuite à préparer concrètement le déroulement de la cérémonie pour qu'elle soit dans le ton de ce que souhaitent les futurs époux.

( texte inspiré de : oratoiredulouvre.fr)

Le texte de loi sur le « mariage pour tous » est plus sobrement intitulé « Projet de Loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe ». 

lire la suite.

Le mariage est l'occasion de se réjouir publiquement de l'engagement des deux époux, et de demander que l'aide de Dieu leur permette de les respecter.

A proprement parler, la bénédiction du mariage n'est pas un sacrement, puisqu'il n'a pas été institué par Jésus. Il est cependant un signe de l'amour de Dieu donné à la communauté à l'occasion de la fête.

lire la suite.