Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

L’enquête proposée en 2015 par la Commission Musique de l'Église Protestante Unie de Montpellier et Agglomération avait pour objectif principal d’identifier l’importance accordée par les paroissiens à la musique sous divers aspects

logo epuma enqueteLa commission a reçu 206 formulaires remplis. Ce nombre paraît important. Il faudrait toutefois le comparer au nombre de personnes susceptibles d’y répondre. Nous ne disposons actuellement que du nombre de familles inscrites à l’EPUMA : 1985.

La différence entre les deux peut s’expliquer de plusieurs manières :

  • La méthode employée (distribution des questionnaires aux cultes des quatre secteurs et auprès du groupe jeunes) était telle que seules les personnes qui assistent assez régulièrement aux cultes (ou au groupe « jeunes ») ont pu être consultées.
  • Il est possible aussi que les personnes peu intéressées par la musique se soient abstenues (comme peuvent le suggérer les réponses à la question 1).

L’interprétation des résultats devra tenir compte de cette observation. Cependant, de nombreuses questions sont l’objet d’un large consensus parmi les personnes qui ont répondu au questionnaire.

Une mauvaise interprétation de la grille de réponse avait conduit quelques personnes à se méprendre sur la signification des émoticônes. Ainsi, 14 formulaires ont été corrigés, car les réponses aux questions étaient incompatibles entre elles. Dans certains cas, la correction a reçu l’aval des auteurs, quand ils se sont identifiés. Toutefois, un doute subsiste pour 2 réponses incomplètes, qui ont cependant été conservées sans modification. Cela ne modifie pas significativement les résultats généraux, mais peut gonfler artificiellement le nombre des réponses très négatives à certaines questions, quand ces réponses sont peu nombreuses.

 

Table des matières

Répartition par secteurs

Répartition par tranche d'âge

Question 1 : J’écoute ou je fais de la musique

Question 2 : Le chant de l’assemblée est important pour moi

Question 3 : Si j’aime un cantique, c’est pour ses paroles

Question 4 : Si j’aime un cantique, c’est pour sa musique

Question 3 et 4 croisées

Question 5 : Je pense qu’on a besoin d’un accompagnement musical pour aider les membres de l’assemblée à chanter ensemble

Question 6 : La musique m’aide pendant les moments de méditation

Question 7 : Ce qu’on chante dans un temple doit être différent de ce qui se chante ailleurs

Question 8 : Je pense que les temps musicaux pendant le culte doivent être préférentiellement consacrés au chant de l’assemblée

Question 9 : Je pense qu’un orgue est utile dans le temple de Maguelone

Question 10 : Je pense utile de proposer des concerts publics dans le temple de Maguelone

Question 11 : La musique m’apparaît comme un moyen de témoignage de l’Évangile

Résumé et conclusions

Remerciements

Annexe 1 : Réponses à la question des orgues de Maguelone par secteur

Annexe 2 : Réponses à la question des orgues de Maguelone par tranche d’âges

Annexe 3 : Réponses à la question des concerts à Maguelone par secteur

Annexe 4 : Commentaires écrits sur les formulaires

Annexe 5 : Commentaires de Michel Crespy, sociologue, sur les résultats de l’enquête


Répartition par secteurs

Les 2 schémas ci-dessous représentent la répartition du nombre des réponses reçues et celle des familles inscrites à l’ACEPUMA :

 

musique fig1

musique fig2

 

Le Centre Ville est surreprésenté dans les réponses au questionnaire et que la Margelle est sous-représentée par rapport au nombre des familles inscrites. En outre, 12 personnes qui ne sont pas membres de l’ACEPUMA ont répondu aux questions ! Nous ne disposons malheureusement pas actuellement de données concernant l’assistance au culte qui auraient pu servir de base de comparaison plus représentative.

Retour à la table de matières


Répartition par tranches d’âge

 

Le schéma ci-dessous montre la répartition du nombre des réponses par tranches d’âge :

 

musique fig3

 

Il apparaît que les plus de 46 ans ont bien plus répondu que les « 15-45 ans », peut-être à l’image de l’assistance aux cultes. La tranche 66 – 85 ans représente à elle seule près de la moitié des réponses reçues. Notons que la tranche 46 – 65 ans est également bien représentée.

Les commentaires écrits sur les formulaires sont rassemblés dans l’annexe 4. L’annexe 5 présente les réflexions de Michel Crespy, sociologue, sur l’enquête.

Il est temps maintenant de présenter le dépouillement question par question. Nous avons regardé les répartitions des réponses en fonction des secteurs et des tranches d’âge (que nous ne présentons pas ici). Les différences entre ces réponses (que ce soit par secteurs ou par tranches d’âge) ne sont pas significatives compte-tenu des faibles effectifs. Les résultats détaillés sont disponibles à la demande. En outre, pour les 2 questions qui concernent plus particulièrement le Centre Ville (l’orgue et les concerts), nous présenterons les résultats par secteur et, pour la question de l’orgue, par tranche d’âges.

 

Retour à la table de matières

 


PREMIÈRE QUESTION (PRÉLIMINAIRE) :

« J’écoute ou je fais de la musique »

 

Résultats

 

musique fig4

 

Commentaires

La grande majorité (88%) des paroissiens qui ont répondu ont de l’attrait pour la musique.

 

Retour à la table de matières

 


 

DEUXIÈME QUESTION :

« Le chant de l’assemblée est important pour moi »

 

Résultats

 musique fig5

 

Commentaires

On observe ici une quasi-unanimité des réponses : les paroissiens reconnaissent l’intérêt du chant de l’assemblée au cours des cultes.

 

Retour à la table de matières

 


 

TROISIÈME QUESTION :

« Si j’aime un cantique, c’est pour ses paroles »

 

Résultats

 musique fig6

Commentaires

Pour la grande majorité (85%) des personnes qui ont répondu les paroles d’un cantique sont importantes.

 

Retour à la table de matières

 


 

QUATRIÈME QUESTION :

« Si j’aime un cantique, c’est pour sa musique »

 

Résultats

 musique fig7

Commentaires

Ici, la proportion de réponses favorables (d’accord ou tout à fait d’accord) est encore plus large (93% des réponses) qu’à la question précédente. Il nous est donc apparu intéressant de réaliser un croisement des réponses aux questions 3 et 4.

 

Retour à la table de matières

 


 

TROISIÈME ET QUATRIÈME QUESTIONS CROISÉES :

« Si j’aime un cantique, c’est pour ses paroles »

« Si j’aime un cantique, c’est pour sa musique »

 

Résultats

 musique fig8

 

Commentaires

Le schéma ci-dessus provient de l’analyse de chaque réponse. 123 personnes (61%) mettent à égalité les paroles et la musique dans le choix des cantiques. 57 (28%) sont plus attentifs à la musique et 21 (10%) aux paroles.

 

Retour à la table de matières

 


 

CINQUIÈME QUESTION :

« Je pense qu’on a besoin d’un accompagnement musical pour aider les membres de l’assemblée à chanter ensemble »

 

Résultats

 musique fig9

Commentaires

Comme à la question 2, une quasi-unanimité se dégage pour l’accompagnement musical du chant de l’assemblée. Les commentaires dans les formulaires (annexe 4) font apparaître une forte attente dans ce domaine des paroissiens de la Margelle.

 

Retour à la table de matières

 


 

SIXIÈME QUESTION :

« La musique m’aide pendant les moments de méditation »

 

Résultats

 musique fig10

Commentaires

Une grande majorité des personnes est favorable à un soutien musical des moments de méditation (84%). La méditation après la prédication est évidemment la première concernée. Certains commentaires (annexe 4) suggèrent d’autres pauses de méditation au cours du culte.

 

Retour à la table de matières

 


 

SEPTIÈME QUESTION :« Ce qu’on chante dans un temple doit être différent de ce qui se chante ailleurs »

Résultats

 musique fig11

Commentaires

C’est l’avis de 79% des personnes qui ont répondu au questionnaire.

 

Retour à la table de matières

 


 

HUITIÈME QUESTION :« Je pense que les temps musicaux pendant le culte doivent être préférentiellement consacrés au chant de l’assemblée »

Résultats

 musique fig12

Commentaires

Cette proposition est approuvée par 67% des participants à l’enquête.

 

Retour à la table de matières

 


 

NEUVIÈME QUESTION :« Je pense qu’un orgue est utile dans le temple de Maguelone »

Résultats

 musique fig13

Commentaires

90% de personnes très favorables ou favorables à la présence d’un orgue à Maguelone. En annexe 1, on trouvera une analyse par secteurs et en annexe 2, par tranches d’âge.

 

Retour à la table de matières

 


 

DIXIÈME QUESTION :« Je pense utile de proposer des concerts publics dans le temple de Maguelone »

Résultats

 musique fig14

Commentaires

90% de réponses favorables ou très favorables. Il faut noter que le temple est un lieu propice à l’ouverture sur la cité et que les paroissiens y ont peut-être été sensibles. On peut aussi penser que le temple étant une pièce assez grande permet le rassemblement d’un nombre important de personnes.L’annexe 3 montre une analyse par secteurs.

 

Retour à la table de matières

 


ONZIÈME QUESTION :« La musique m’apparaît comme un moyen de témoignage de l’Évangile »

Résultats

 musique fig15

Commentaires

Presque toutes les personnes interrogées (91%) pensent que la musique peut jouer un rôle important ou très important pour la diffusion de l’Évangile.

 

Retour à la table de matières

 


 

RÉSUMÉ ET CONCLUSION

 

La grande majorité des personnes qui ont participé à l’enquête (pratiquement toutes étant des paroissiens) est sensible à la musique d’une façon générale et aussi au cours des cultes. Ce dernier point est en accord avec la tradition de la Réforme. (Questions 1 et 2)

Pour les participants à l’enquête, c’est autant les paroles que la musique qui guident leur préférence pour les cantiques, avec un léger avantage pour la musique. (Questions 3 et 4)

L’accompagnement musical du chant de l’assemblée paraît nécessaire à la quasi-totalité des membres de l’EPUMA. (Question 5)

Une large majorité est favorable au soutien musical des moments de méditation. (Question 6)

La plupart des paroissiens pensent que le culte demande une musique « spécifique ». (Question 7)

Les avis sont plus partagés sur la place du chant de l’assemblée dans l’ensemble de l’« activité musicale » des cultes avec un avantage sensible cependant au chant. (Question 8)

Une très large majorité des membres de l’EPUMA est favorable à la présence d’un orgue au temple de Maguelone. (Question 9)

L’organisation de concerts publics au temple de Maguelone est largement approuvée. (Question 10)

La musique apparaît comme moyen de témoignage de l’Évangile à la grande majorité des paroissiens. (Question 11)

La Commission Musique souhaite que cette enquête montre au Conseil Presbytéral l’importance de la musique dans les préoccupations des paroissiens de l’EPUMA et le guide dans ses réflexions.

Cette enquête fournit des résultats sans doute préliminaires et ne saurait répondre à toutes les questions. Elle peut déjà servir de base à une réflexion sur la musique au sein de l’EPUMA. La Commission est prête à la compléter.

 

Retour à la table de matières


 

 

REMERCIEMENTS

    

Merci à toutes les personnes qui ont pris le temps de répondre au questionnaire. Merci au groupe « jeunes » qui constitue l’essentiel de l’effectif 15 – 25 ans.

Merci à Michel Crespy pour ses conseils judicieux et son soutien chaleureux.

Merci au Conseil Presbytéral pour son aide dans cette opération.


Annexe 1 : Réponses à la question des orgues de Maguelone par secteur

 

Avis : il ne faut pas surexploiter les résultats : les échantillons sont trop faibles ! Seules les grandes tendances peuvent être significatives.

 musique fig16

musique fig17

musique fig18

musique fig19

 

Retour à la table de matières

 


Annexe 2 : Réponses à la question des orgues de Maguelone par tranche d’âges

Avis : il ne faut pas surexploiter les résultats : les échantillons sont trop faibles ! Seules les grandes tendances peuvent être significatives.

 musique fig20

musique fig21

musique fig22

musique fig23

 

Retour à la table de matières

 


Annexe 3 : Réponses à la question des concerts à Maguelone par secteur

Avis : il ne faut pas surexploiter les résultats : les échantillons sont trop faibles ! Seules les grandes tendances peuvent être significatives.

musique fig24

musique fig25

musique fig26

musique fig27

 

Retour à la table de matières

 


Annexe 4 : Commentaires écrits sur les formulaires

16-25 ans :

Centre Ville :

« Certains chants manquent de rythme et de joie. »

« Impec ! »

« J’aime bien quand dans un même culte l’orchestre et l’orgue jouent (mais séparément). »

La Margelle :

« La musique est essentielle, alors tant qu’on peut (en) écouter. »

« Ça va. »

Hors EPUMA :

« Je kiffe. »

26-45 ans :

Centre ville :

« Merci à l’accompagnement musical, un peu plus d’entrain avec des encouragements à frapper dans nos mains … »

« Il est bien d’alterner orgue et groupe de musiciens variés pour la richesse musicale. »

« (La musique de l’EPUMA) accompagne bien le culte. »

Garrigues :

« Plus de chants de louange qui bougent. »

A propos de la question sur l’utilité d’un orgue à Maguelone : « D’un point de vue symbolique. »

46-65 ans :

Centre ville :

« J’aimerais qu’il y ait du renouveau et de la musique plus moderne tout en conservant aussi l’ancienne. Bref, de la diversité musicale. »

« Certains chants ne sont pas suffisamment connus et mériteraient d’être répétés avant le culte. Il manque quelqu’un qui entraînerait l’assemblée. »

« De trop nombreux cantiques ont des paroles hors d’âge que je ne puis cautionner en conscience. Je chante alors pour le plaisir de chanter ensemble, pas pour dire quelque chose. »

A propos de la question sur l’utilité d’un orgue à Maguelone : « Pas indispensable, mais c’est un plus ».

Garrigues :

« Que toutes sortes de musiciens interviennent ! »

« Bons instrumentistes. »

« Il y a de la diversité et c’est très bien. »

« Très agréable d’avoir toujours un accompagnement musical pendant les cultes. Des œuvres de qualité. Culte du dernier dimanche de l’Avent = chants liturgiques. Concerts et chorales. »

« Avec la chorale, c’est tellement plus chaleureux et quelle ferveur ! »

« Pas de remarques en général, certaines (musiques ?) sont plus touchantes. »

La Margelle :

« Oui au renouvellement d’un certain nombre de chants dû au changement de recueil (Alléluia). »

Mer et vignes :

« C’est (la musique) très important. »

« Très bien dans le secteur Mer et vignes. »

« Très bien à Mer et vignes. »

« Le livret liturgique n’est pas terrible. Il serait bon d’avoir de temps en temps l’occasion de répéter les chants avant le culte surtout quand il s’agit de nouveaux chants ou de difficiles. »

« La qualité musicale et instrumentale, y compris des chants devrait être importante, car le beau sert le texte. »

66-85 ans :

Centre Ville :

« Les paroles des cantiques pourraient être modifiées. »

« J’habite à Montpellier depuis un an et demi seulement. J’aime beaucoup le gospel et à Montpellier, on est gâté. Mais je dois dire que je suis un peu déçue de ne pas entendre plus souvent la chorale Wednesday Gospel lors des offices … »

« Musique toujours bien choisie et jouée. »

« J’apprécie la diversité musicale dans l’accompagnement des cultes, mais je suis heureux que l’orgue continue de tenir une place importante. La musique dans l’EPUMA ? Un bon soutien pour notre louange. Un seul petit regret la (les) chorale(s) qui se font rares. »

« (La musique dans l’EPUMA) me convient tout à fait, elle s’adapte au style du culte. »

« Des temps de silence sont aussi souhaitables. »

« La vie d’une paroisse s’exprime à travers la musique. Faisons confiance au projet de l’AOTM. »

« Il est souhaitable que les anciens connaissent les cantiques modernes et nouveaux et que les jeunes connaissent les cantiques anciens du patrimoine musical, pour pouvoir chanter ensemble. »

« Manque de cantiques « anciens ». Beaucoup de musique pour ensemble musical : TB !!! Musicales et autres (sic !). »

« J’aimerais que soient affichées à l’écran les notes musicales comme dans le livre de chant de cantiques = scan du livre de cantiques. Merci. »

« Il serait nécessaire de mieux chanter et donc d’apprendre les (cantiques) les moins connus. »

« Pourquoi n’a pas-t-on pris « Alléluia » qui est un grand progrès ? »

« De moins en moins de cantiques/psaumes « anciens », dommage. »

« L’orgue du temple Maguelone doit être remplacé. Nous (sic !) soutenons à 100% le projet du nouvel orgue proposé par l’AOTM ! »

« J’apprécie la diversité des accompagnements, mais privilégie l’orgue. »

« Il faut nous apprendre de nouveaux chants. Je suis mal à l’aise quand le pasteur nous fait chanter des chants qu’on ne connaît pas. »

« La musique est bonne, mais on revient trop souvent sur les mêmes cantiques. »

«  Je pense que l’orgue est indispensable dans le temple de Maguelone. »

Garrigues :

« On pourrait introduire des chants de musique orthodoxe, catholique, Taizé, … et pourquoi bouddhistes ou très beaux chants indiens d’Amérique du Sud. »

« Souvent manque de joie ! Manque de chants nouveaux ! Difficulté de trouver des organistes (La Margelle, Maguelone, etc.) ; Pourquoi pas pour Maguelone prendre un titulaire ? »

« Apprendre aux accompagnateurs musicaux à apprendre à accompagner une assemblée. »

« Peu de remarques propres à l’EPUMA sauf l’impossible « livret liturgique » et son choix de mélodies inconnues ou sinistres. Dérive vers un pseudo-grégorien en mineur qui casse le moral. Paroles à la Galia/Dahan « nulles » dans les « nouveaux chants » : nombre de pieds des textes incompatibles avec le nombre de temps de la mélodie. »

« Pas assez adaptée (la musique) aux goûts des jeunes. »

« Préférer un choix de cantiques faciles à chanter, non dissonants. »

« J’encourage chacun à savoir par cœur des cantiques, car rien ne fait plus plaisir à des malades que de chanter, même avec peu de force, ou alors d’écouter un cantique connu. »

« Étant mélomane mais pas musicienne, j’apprécie la musique au temple. Quand nous aurons des orgues neuves, ce sera encore mieux : l’espérance est là. »

« Tout à fait satisfait de la place de la musique et des chants à Jacou. »

« Nous avons la chance d’être toujours bien accompagnés musicalement dans le secteur des Garrigues. Donc alléluia ! Et j’apprends à mieux connaître le nouveau recueil qui allie la tradition avec la modernité. Lorsqu’un chant est peu connu, un apprentissage avant le début du culte est souhaitable, ce qui a, de plus, l’avantage d’éviter les bavardages et de se préparer à la méditation qui va suivre. »

« C’est déjà pas mal ! Dommage que l’acoustique de Maguelone soit médiocre. »

« Elle (la musique) est trop « classique », pas assez entraînante, enlevée à mon goût (sauf pour les chants créés par J. Dahan). »

A propos de la question sur l’utilité d’un orgue à Maguelone : « Utile n’est pas le bon mot, souhaitable serait meilleur. »

La Margelle :

« Besoin de musiciens à la Margelle. »

« Qu’on s’occupe de trouver des organistes pour le temple de la Margelle. »

« Les secteurs de l’EPUMA ne sont pas tous desservis de la même façon par les musiciens. La Margelle souffre d’un grand déficit d’accompagnateurs et en appelle à la solidarité de l’EPUMA. »

« On aurait besoin de plus de musiciens à la Margelle. »

« La musique est le parent pauvre de l’EPUMA sur le plan cultuel et culturel. »

« Il faut savoir équilibrer entre psaumes et cantiques « classiques » et œuvres plus récentes (50%-50%). »

« Tant qu’on aura pas résolu les problèmes d’acoustique du temple (Maguelone ?), le résultat sera médiocre. »

« Orgue pas nécessaire. Autres instruments nécessaires. »

« Problème entre garder ses racines et se retrouver autour d’un patrimoine ancien et bannir les chants guerriers ou « royaux » du XIXe et avant. »

« Chants de la Réforme. »

A propos de la question sur l’utilité d’un orgue à Maguelone : Le chant et la musique sont des moments de louange. Doit-on privilégier un investissement lourd et statique ou des instruments plus légers ? »

Mer et vignes :

« Un accompagnement musical est indispensable, car source de recueillement et de joie. »

« Chants accompagnés d’une gestuelle. »

« Excellente (la musique). Je ne peux faire que des compliments. »

« Un grand merci à tous ceux et celles qui s’investissent dans ce domaine (de la musique). »

« Apprentissage des nouveaux cantiques nécessaire. Soigner la qualité. Comment former les futurs pasteurs à la musique ? »

« Dans le secteur Mer et vignes, les cultes sont accompagnés par des musiciens, plus vivant et moins protocolaires que les orgues. Cet engagement de musiciens quelquefois bien jeunes est plus participatif. »


Plus de 86 ans :

Centre ville :

« Vu mon âge, les nouveautés sont difficiles à apprendre. »

« Il y a des psaumes et des cantiques que je préfère ne pas chanter. »

Indéterminé :

Centre ville :

« Les chants ne sont pas toujours sus, ni chantés avec joie ! Que celui qui est au micro chante pour entraîner l’assemblée. Pourquoi tant de réserve et de tristesse même avec le 270 (Arc-en-ciel) « Frappe dans tes mains ». »

Nota : Les mots en italique sont du transcripteur.

 

Retour à la table de matières

 


Annexe 5 : Commentaires de Michel Crespy, sociologue, sur les résultats de l’enquête

On en retire l'impression que globalement les gens sont largement satisfaits, très peu de mécontents et très peu de critiques sauf sur des points de détail, il est assez rare que sur un service quelconque on ait un taux de satisfaction pareil et 206 réponses constituent un très bon résultat (le taux de retour des questionnaires distribués est d'habitude de 10 à 20 %). Je ne crois pas que seuls les mélomanes aient répondu, ceux qui ont des motifs d'insatisfaction ont au contraire tendance à répondre aux questionnaires plus que les autres (aux élections aussi d'ailleurs, soit dit en passant). Quant à l'écoute ou à la pratique de la musique (probablement bien plus l'écoute que la pratique), d'autres enquêtes la montrent presque aussi répandue quand l'âge moyen est élevé mais aussi le niveau socio-culturel (il y a des enquêtes du ministère de la Culture là-dessus). Et donc, pour résumer, je pense que ces résultats constituent une approche très solide.

 

Retour à la table de matières

 


Nos derniers articles en relation avec Dieu