Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

Vous pouvez ici écouter la prédication initialement prévue le 10 mai 2020 au temple de la Rue Maguelone à Montpellier, préparée par Paule Moustier. 

logo epuma black

Prédication sur Jean 14, 1-14

« Que votre cœur ne se trouble pas. Croyez en Dieu, Croyez aussi en moi ».

 

Aujourd’hui, c’est  Jésus qui nous parle,

C’est Jésus qui est présent parmi nous,

Dans ce texte de l’évangile de Jean communément appelé

Le discours d’Adieu de Jésus.

C’est un Adieu,

Car Jésus ne sera plus présent physiquement dans le monde,

Mais il nous dit dans ce texte

Qu’il sera présent autrement,

Par son esprit,

Par sa parole.

Et la bonne nouvelle,

C’est que sa présence sera encore plus bénéfique pour le monde,

Parce qu’il est à la fois près du père,

Et près de chacun de nous,

Parce qu’il a vécu toutes les formes de souffrance,

Parce que son regard d’amour nous accompagnera toujours.

Et voici les paroles qu’il nous laisse.

Que votre cœur ne se trouble pas,

Croyez en Dieu,

Croyez aussi en moi.

Les plus belles phrases,

Celles qui nous touchent au cœur,

Ont un rythme lent,

Qui prend son temps,

Comme une oasis,

Une halte,

Un moment d’éternité.

Je pense aussi aux paroles du Petit Prince de Saint Exupéry.

On ne voit bien qu’avec le cœur,

L’essentiel est invisible pour les yeux.

Que votre cœur ne se trouble pas.

Croyez en Dieu,

Croyez aussi en moi.

Ces propos nous apaisent

Quand nous sommes angoissés, égarés.

Le contraire de  la foi,

Ce n’est pas le doute,

Mais la crainte.

La foi en Dieu nous raffermit,

Nous sonne un appui,

Comme un rocher.

Croyez en Dieu,

Croyez aussi en moi.

Pourquoi Jésus place-t-il la foi en Dieu

Avant la foi en Christ,

Alors qu’il dit que nul ne vient au Père que par lui ?

Sans doute parce que pour les juifs,

Le premier élan de la foi est vers Dieu

Le Dieu d’Abraham,

Le Dieu de Jacob,

Le Dieu de Moïse.

Et que Jésus a la modestie de se tenir après Dieu le Père,

De s’envisager dans un deuxième temps de la foi.

La foi en Dieu,

La foi en Christ,

Le Chemin, la Vérité et la vie.

Est-ce à dire qu’avant le Christ,

Les hommes ne pouvaient pas connaître Dieu ?

Pourtant, Dieu se fait souvent connaître aux hommes dans l’Ancien Testament.

Est-ce que Dieu ne se fera plus connaître aux hommes directement,

Faudra-t-il toujours en passer par Jésus comme intermédiaire ?

Mais Dieu était-il vraiment accessible avant le Christ?

Je vais m’aider d’un texte de Katharina Schächl pour répondre à cette question.

Il est dit dans l’Ancien Testament qu’il est  interdit de faire des images de Dieu.

Dieu nous échappe,

Dieu est le radicalement Autre.

Mes pensées ne sont pas vos pensées dit Dieu.

L’homme ne peut pas atteindre Dieu,

Mais Dieu peut franchir la distance qui l’éloigne de l’homme.

Ce qui fait le pont entre Dieu et les hommes dans l’Ancien Testament,

C’est la parole,

Avec le Christ,

C’est le même pont qui est établi entre Dieu et les hommes,

La différence c’est que cette foi,

C’est la parole faite chair,

Jésus est le moyen que Dieu nous offre pour dialoguer avec nous,

Et comme avant le Christ,

Cette parole peut être reçue,

Ou non,

Elle peut guérir,

Elle peut sauver,

Elle peut déranger,

Les hommes peuvent la transmettre comme un don précieux.

Avec Jésus,

La parole de Dieu a été faite chair,

Jésus a consacré sa vie à cette parole,

Il a enseigné,

Consolé,

Exhorté.

Outre ses paroles,

Les actes de Jésus étaient une forme de communication de l’amour du père,

De son Esprit de vérité et de vie.

Quel est donc le Dieu qui se fait connaître à nous ?

Comment change-t-il nos vies,

Comment nous change-t-il ?

Je suis le chemin, la vérité et la vie.

Je suis le chemin.

Je suis ton chemin,

Le chemin qui te porte.

Tout pas que tu fais,

Toute décision que tu prends,

Bonne ou mauvaise,

A partir du moment où tu me confesses,

C’est-à-dire,

A partir du moment où tu crois que mon nom,

Jésus,

A du sens,

Si tu crois que ma vie,

Telle qu’elle est contée dans les évangiles,

A du sens

Et donne du sens à ta propre vie,

Alors,

Tout ce que tu fais,

Toute décision que tu prends,

Bonne ou mauvaise,

Sera accompagnée par mon regard bienveillant.

Oui je peux te redonner de l’élan sur ton chemin de vie,

Quand tu es bloqué,

Empêtré,

Incapable de bouger,

Même tes erreurs seront source d’apprentissage,

Si tu les regardes comme je les regarde,

Avec humilité,

Avec la capacité de revenir en arrière

Et de recommencer autre chose,

En dépassant le découragement.

Je suis ton chemin,

Si tu me confesses,

Je deviendrai ton élan vital,

Je ne suis pas un panneau qui indique le bon chemin,

Je suis le chemin,

Qui ne sera jamais une impasse,

Car j’y marche avec toi,

Et si je marche avec toi,

Tu ne seras jamais maudit.

Je suis le chemin, dit Jésus,

Je suis le pont entre Dieu et les hommes,

Je suis la parole que Dieu adresse aux hommes,

Le chemin de Dieu aux hommes,

Le chemin qui mène au Père.

Car la parole ne revient pas à Dieu sans effets,

Quand elle est entendue,

Et mise en pratique,

La parole envoie en mission.

« Celui qui croit en moi fera lui aussi les œuvres que je fais.

Il en fera même de plus grandes parce que je vais au Père ».

C’est en nous rendant disponibles au Christ,

En le laissant agir en nous,

Se servir de nous pour faire ce qu’il attend de nous,

Que nous le rendons visible dans le monde.

Oui aujourd’hui,

Quoique d’une autre manière,

Dieu se rend présent dans ce monde à travers ses témoins.

Nous sommes de tels témoins

Et c’est à nous que Jésus confie une mission de témoignage et de service,

Avec confiance et indulgence.

Nous sommes tous les maillons d’une même chaîne entre les mains du Seigneur.

Chacun œuvre à sa façon,

Avec ses talents particuliers,

Avec sa relation singulière à Dieu.

Il y a beaucoup de manières de vivre sa foi.

Il y a beaucoup de demeures dans la maison de Dieu.

La mort du Christ n’est pas la fin de l’histoire,

Le chemin qu’il nous propose est ouvert,

Car il nous laisse avec l’Esprit.

L’esprit est ce qui rend Christ vivant et présent dans nos vies contemporaines,

L’Esprit est ce qui rend capable d’écrire de nouvelles pages à la bonne nouvelle,

D’écrire notre propre évangile,

A notre façon,

Sur le chemin de Christ.

Tout a été accompli en Christ,

Mais tout n’est pas fini à la mort du Christ.

Je suis le chemin,

Je t’invite à cheminer,

La foi n’est pas donnée une fois pour toute

Si je peux oser ce jeu de mot.

La foi est un voyage.

La foi n’est pas une assurance,

Mais plutôt un saut dont on ne connaît pas les suites,

La foi n’est pas une citadelle,

La foi s’approfondit dans l’audace et le service.

Je suis la vérité,

Cela ne signifie pas,

Je suis infaillible,

Jésus est la lumière

Qui révèle les failles,

Les manquements,

Mais aussi tout le bien dont l’homme est capable.

Dieu se rend proche de l’homme de diverses manières.

L’homme est tenté de chercher des intermédiaires

Pour monter vers ce Dieu qui lui échappe,

Mais ces intermédiaires ressemblent parfois aux idoles de l’Ancien Testament.

Il nous faut accepter ce paradoxe,

Dieu est à la fois proche de nous,

Et dans une altérité radicale.

La crise que nous vivons en ce moment

Est un révélateur de notre impuissance

Et de notre puissance.

Notre impuissance, parce que les solutions ne se font pas facilement jour,

Parce que nous pouvons nous sentir inutiles,

Ou coupables si nous ne sommes pas au front.

Notre puissance,

Parce que nous pouvons faire de petites choses qui ont beaucoup de valeur,

Appeler des personnes seules,

Faire des courses pour un voisin

Aider un sans-abri,

Profiter des temps de calme pour réfléchir à de nouveaux engagements,

Pour abandonner les chemins qui ne portent pas de fruit.

Dieu ne nous demande pas de nous élever jusqu’à lui,

Il nous propose d’accepter qu’il vienne jusqu’à nous,

Faire sa demeure en nous,

Il nous propose d’accepter ce qu’il nous donne,

Et de le traduire, à notre façon, par des engagements et du service.

Alors le Dieu qui s’est fait homme

Cheminera avec nous

Il sera notre vérité et notre vie,

Amen.

 

 


Nos derniers articles en relation avec Dieu