Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui se plaisent à prier debout dans les synagogues et aux coins des grandes rues, pour se montrer aux gens. Amen, je vous le dis, ils tiennent là leur récompense. Mais toi, quand tu pries, entre dans la pièce la plus retirée, ferme la porte et prie ton Père qui est dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. En priant, ne multipliez pas les paroles, comme les non–Juifs, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés. Ne faites pas comme eux, car votre Père sait de quoi vous avez besoin avant que vous le lui demandiez.

Matthieu 6, 5-8 (Nouvelle Bible Segond)

bosset 09091881lire la suite.

Le 15 septembre 1943, Etty Hillesum jetait une carte du train qui la déportait de Westerbork à Auschwitz. Elle était dans ce train avec son père, sa mère, et sa sœur Mischa.

lire la suite.

Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c’est en esprit qu’il dit des mystères. Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. Celui qui parle en langue s’édifie lui-même ; celui qui prophétise édifie l’Église. Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n’interprète, pour que l’Église en reçoive de l’édification. Et maintenant, frères, de quelle utilité vous serais-je, si je venais à vous parlant en langues, et si je ne vous parlais pas par révélation, ou par connaissance, ou par prophétie, ou par doctrine ? Si les objets inanimés qui rendent un son, comme une flûte ou une harpe,… lire la suite.

Pour le méchant, la déclaration de transgression est au fond de mon cœur, aucune frayeur de Dieu devant ses yeux. Car il se regarde avec complaisance, pour consommer sa faute, pour assouvir sa haine. Les paroles de sa bouche sont malfaisance et tromperie ; il renonce au bon sens, au bien. Il prépare des plans malfaisants sur son lit, il se tient sur une voie qui n’est pas bonne, il ne rejette pas le mal. SEIGNEUR, ta fidélité est dans le ciel, ta constance va jusqu’aux nues. Ta justice est comme les montagnes de Dieu, tes jugements comme le grand abîme. SEIGNEUR, tu sauves les humains et les bêtes. Combien précieuse est ta fidélité, ô Dieu ! À l’ombre de tes ailes les humains trouvent un abri. Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, et tu les fais boire au torrent de tes délices. Car auprès de toi est la source de la vie ; par ta lumière nous voyons la lumière. Conserve ta fidélité à ceux qui te connaissent, et ta j… lire la suite.

Quand les frères de Joseph virent que leur père était mort, ils dirent : Et si Joseph devenait notre adversaire et nous rendait tout le mal que nous lui avons fait ! Alors ils firent dire à Joseph : Ton père a donné cet ordre avant de mourir : « Vous parlerez ainsi à Joseph : “S’il te plaît, pardonne la transgression de tes frères et leur péché, car ils t’ont fait du mal ! Je t’en prie, pardonne maintenant la transgression des serviteurs du Dieu de ton père !” » Joseph se mit à pleurer quand on lui dit cela.Ses frères eux–mêmes vinrent ; ils tombèrent à ses pieds et dirent : Nous sommes tes serviteurs. Joseph leur dit : N’ayez pas peur : suis–je à la place de Dieu ? Le mal que vous comptiez me faire, Dieu comptait en faire du bien, afin de faire ce qui arrive en ce jour, pour sauver la vie d’un peuple nombreux. N’ayez donc pas peur maintenant ; je vais pourvoir à tous vos b… lire la suite.

En hébreu, le verbe « faire de l'ombre » peut aussi signifier « sauver ». Offrir de l'ombre à quelqu'un, cela peut le sauver, car cela le protège des paroles jugeantes qui peuvent être aussi brûlantes que le soleil de midi. Au lieu de mettre sans cesse en lumière ses failles et ses erreurs, cela lui offre un espace de repli où il peut reprendre ses esprits et découvrir qu'il ne se limite pas aux erreurs qu'il a commises.

Le prophète Jonas était à l'étroit, pris dans un jeu d'action et de réaction qui brulait par les deux bouts son élan vital. L'ombre du buisson « qiqayon » (Jon 4,6) vient desserrer cet étau en lui faisant vivre une joie, un élargissement intérieur.

N'est-ce pas cela la bienv… lire la suite.

L'évangile de Matthieu rapporte que le ministère de Jésus a commencé par une période de quarante jours, pendant laquelle il a jeûné (Matthieu 4,2). Cela pourrait apparaître comme une longue période de vacances pendant laquelle il a pu vaquer à quelques loisirs qui lui tenait à cœur ou encore au farniente. Toutefois, l'issue de ces quarante jours révèle que ce fut principalement le moyen par lequel Jésus se préparait à affronter les difficultés à venir, à commencer par les tentations qui allaient se présenter.

Considérer les vacances sous le seul angle du loisir est récent. La philosophe Hannah Arendt rappelle que les moments où il n'était pas question de travail servaient à se cultiver. Aujourd'hui, il est principalement question d'occuper le temps… lire la suite.

La parole de l'Éternel fut adressée à Jonas une seconde fois, en ces mots: Lève-toi, va à Ninive, la grande ville, et proclames-y la publication que je t'ordonne! Et Jonas se leva, et alla à Ninive, selon la parole de l'Éternel. Or Ninive était une très grande ville, de trois jours de marche. Jonas fit d'abord dans la ville une journée de marche; il criait et disait: Encore quarante jours, et Ninive est détruite! Les gens de Ninive crurent à Dieu, ils publièrent un jeûne, et se revêtirent de sacs, depuis les plus grands jusqu'aux plus petits. La chose parvint au roi de Ninive; il se leva de son trône, ôta son manteau, se couvrit d'un sac, et s'assit sur la cendre. Et il fit faire dans Ninive cette publication, par ordre du roi et de ses grands; Que les hommes et les bête, les boeufs et les brebis, ne goûtent de rien, ne paissent point, et ne boivent point d'eau! Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, qu'ils crient à… lire la suite.

As-tu un seul de tes jours, commandé au matin ? As-tu fait connaître à l'aurore son lieu, pour qu'elle saisisse les bords de la terre et que les méchants en soient secoués ? Tout se transforme alors comme l'argile sous le sceau.... (Job 38, 12-13, 14...)

Les paroles de Dieu à Job sont aussi directes et vigoureuses que les questions de Job à Dieu. Magnifiques ! Ahurissantes ! Dieu fait entrer Job dans les coulisses de son travail de Créateur. Bref, Il lui parle en 3D, et le promène dans les détails et les grandeurs de sa Création. Nous pouvons tous entrer dans cette visite : qui a le cœur déjà au large est soulevé d'émerveillement, et qui a le cœur serré respire déjà mieux.

Cet été Dieu nous i… lire la suite.

La misère est vraiment grande, est je marche pourtant souvent, tard le soir, quand la journée s’est noyée derrière toi, le long d’un barbelé et alors ressort toujours de mon cœur cette idée que je ne peux rien y faire, que c’est ainsi, c’est d’une force élémentaire : cette vie est une chose magnifique et grande, nous devons encore reconstruire un tout nouveau monde plus tard et en face de chaque méfait ou atrocité nous avons à opposer un morceau d’amour que nous devons conquérir en nous même.

lire la suite.