Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

Retour sur la rencontre-débat oecuménique organisée par le collectif Kairos34 à Montpellier le 12 octobre 2017 avec Mr Anton Salman, maire de Bethléem en Palestine, chrétien. Un compte-rendu rédigé par Jean-Claude Rouanet.


asalmanQuelques flashs sur cette très riche soirée :

La rencontre a été introduite par Mme le pasteur Martine Millet représentante des "témoins de paix en Palestine" : Ce sont des volontaires de tous les pays qui se relayent de 3 mois en 3 mois comme observateurs pacifiques en Palestine dans plus de 30 villages et à 19 check Points.
Conclusion du Conseil Œcuménique des Eglises : les palestiniens « ont atteint le moment de l'impossible.....Nous sommes au bord d'un effondrement catastrophique....... il est plus qu'urgent de réagir. »

Anton Salman fait lui aussi un état des lieux alarmant.
Juste quelques exemples :
- Il y a aujourd'hui plus d'un million de colons israéliens en Cisjordanie pour 2,5 millions de palestiniens.
- Il y a 22 colonies rien qu'autour de Bethléem.
- Les terres agricoles sont confisquées et il n'y a plus de place pour construire quoi que ce soit à Bethléem.
- Entre 2000 et 2017 le nombre de chrétiens dans la région de Bethléem est passé de 90 000 à 46 000.

Anton Salman raconte également : « en 2002 quand les soldats israéliens ont assiégé la basilique de la nativité où s'étaient réfugiés des combattants palestiniens, pendant 39 jours je suis resté avec eux, pendant tout ce temps dans la basilique sans revoir ma famille pour faire avancer les négociations. »

Il est impressionnant de détermination tranquille. Sans agressivité, mais avec clarté et fermeté, il cite toutes ces injustices et oppressions, et nous rappelle que toute une partie de la société palestinienne chrétienne a la volonté de continuer à vivre au milieu de ce désastre.
« Paix, justice, amour sont les principes chrétiens que nous essayons de pratiquer dans la réalité quotidienne. Mais chacune des deux parties doit respecter ces valeurs sinon la haine s'installe.... »
"Nous les chrétiens sommes la lumière de cette terre et nous devons garder espoir que l'aube vient après l'obscurité. »
« Nous avons besoin d'une prise de conscience mondiale de notre situation. »
À la question : « comment agir depuis la France ? », Anton Salman a répondu :
- Faire connaître la situation telle qu'elle est. Se tenir informé et lutter contre la désinformation ou l'indifférence.
- Soutenir des projets culturels et d'éducation à la paix à Bethlehem par exemple. C'est important pour le monde entier pas seulement la Palestine !
Pour plus d'informations, n'hésitez pas à consulter : plateforme-palestine.org

Jean-Claude Rouanet pour le collectif Kaïros 34

 

 


Nos derniers articles en relation avec Dieu