Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

oreillebanner fpf-300x300100pour100Dans une de ses lettres (Gal 5,13-14), l’apôtre Paul affirme en substance qu’en aimant notre prochain comme nous-mêmes, nous deviendrons libres. Comment comprendre cela ?  Suivre ce cap, n’est-ce pas nous  confronter à des contraintes restreignant notre liberté ? N’est-ce pas nous confronter à nos limites, toucher du doigt nos angoisses profondes qui nous feront dire : là, ça m’est impossible d’aimer cet énergumène comme moi-même !

Et pourtant, si nous acceptons de ne pas lâcher ce cap, alors en faisant des aller-retours entre nos résistances et l’amour du Christ, nous traverserons bien des écrans qui nous illusionnent, nous atteindrons des cols qui nous ferons basculer vers un ailleurs, nous visiterons les galeries souterraines de chacune de nos personnalités et nous réaliserons qu’elles ne sont pas hantées.

Suivre cette ligne de vie, cela adoucit un caractère, élargit le regard, nettoie la cave nauséabonde des humeurs, libère la conversation, densifie une personnalité. C’est en cela que suivre cette ligne de vie nous rend libre et joyeux.

Ceci est le troisième volet de la triologie méditative estivale « Libre » par le pasteur Luc-Olivier Bosset. Le premier volet peut être trouvé ici et le deuxième ici.

L'Église Protestante Unie de Montpellier & Agglomération ne ferme pas ses portes cet été. Voir ici pour plus d'information.


Nos derniers articles en relation avec Dieu