Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

GAMMES (le centre social protestant) va être chargé d'organiser l'accueil des demandeurs d'asile à Montpellier. En fonction de l'avancée des dossiers, on table sur un début d'activité en fin 2015 ou début 2016. Les personnes et familles accueillies seront adressées par les autorités françaises, possiblement directement depuis un hotspot (centre d'accueil, de tri et d'orientation) en Europe. Ce dispositif est donc complémentaire à l'initiative nationale (à laquelle vous êtes également invités) de la Fédération de l'Entraide protestante (FEP) et de la FPF qui travaille avec des oeuvres en Orient, et qui s'adressent à des réfugiés encore au Moyen Orient.


réfugiésLes locaux prévus pour abriter ce Centre d'Accueil des Demandeurs d'Asile (CADA) ne sont définis que depuis quelques jours. Ils se trouvent en centre ville et pourront accueillir 60 personnes qui y vivront le temps que leur demande d'asile soit examinée. Ils disposeront chacun d'une petite allocation et le centre sera géré et animé par plusieurs salariés de GAMMES. Il n'est pas prévu de restauration collective mais les espaces communs permettront aux habitants la préparation des repas.
Il est encore trop tôt pour faire appel à l'entraide mais on peut déjà tabler sur des besoins. Dès l'arrivée à Montpellier et avant même leur admission au centre, les réfugiés devront probablement être hébergés ailleurs pendant quelques jours, le temps des premières démarches au Pôle d'accueil. Il est dès lors possible que nous fassions appel aux bonnes volontés pour des hébergements de courte durée chez l'habitant. Les dons de vêtements, en particulier pour homme, seront également les bienvenus. Les salariés de GAMMES seront à pied d’œuvre mais des bénévoles seront les bienvenus pour l'apprentissage du français, l'aide aux démarches, ou en soutien scolaire. Notre aide pourra se poursuivre après la sortie du centre, pour accompagner l'insertion des réfugiés sans pour autant abandonner ceux qui seront déboutés de leur demande d'asile.
En attendant, il est peu probable que les afflux massifs de réfugiés atteignent notre région. Il convient donc de ne pas sur-réagir, mais également de ne pas ignorer ceux qui arrivent chez nous en petit nombre, de façon discrète mais néanmoins dans une très grande précarité après un voyage éprouvant. 

 

Merci d'être attentif aux prochains appels qui viendront de l'AFEP et de GAMMES,  et de vous y préparer.

 


Nos derniers articles en relation avec Dieu