Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

En passant, Jésus vit un homme aveugle de naissance. Ses disciples lui demandèrent : Rabbi, qui a péché, lui ou ses parents, pour qu’il soit né aveugle ? Jésus répondit : Ce n’est pas que lui ou ses parents aient péché ; c’est pour que les œuvres de Dieu se manifestent en lui.  Tant qu’il fait jour, il faut que nous accomplissions les œuvres de celui qui m’a envoyé ; la nuit vient où personne ne peut faire aucune œuvre. Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. Après avoir dit cela, il cracha par terre et fit de la boue avec sa salive. Puis il appliqua cette boue sur les yeux de l’aveugle et lui dit : Va te laver au bassin de Siloam – ce qui se traduit « Envoyé ». Il y alla et se lava ; quand il revint, il voyait. Ses voisins et ceux qui auparavant l’avaient vu mendiant disaient : N’est-ce pas là celui qui était assis à mendier ? Les uns di… lire la suite.

En effet, ceux qui sont sous l’emprise de la chair s’accordent aux tendances de la chair, tandis que ceux qui sont sous l’emprise de l’Esprit s’accordent aux tendances de l’Esprit. Or la chair tend à la mort ; l’Esprit, lui, tend à la vie et à la paix. Car la chair tend à s’ériger en ennemie de Dieu, parce qu’elle ne se soumet pas à la loi de Dieu : elle en est même incapable. 8Ceux qui sont sous l’empire de la chair ne peuvent plaire à Dieu. Quant à vous, vous n’êtes pas sous l’empire de la chair, mais sous celui de l’Esprit, s’il est vrai que l’Esprit de Dieu habite en vous. Et si quelqu’un n’a pas l’Esprit du Christ, il ne lui appartient pas. Or si le Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’Esprit est vie à cause de la justice. Et si l’Esprit de celui qui a réveillé Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a réveillé le Christ d’entre les m… lire la suite.

Un des scribes, qui les avait entendus débattre et voyait qu’il leur avait bien répondu, vint lui demander : Quel est le premier de tous les commandements ? Jésus répondit : Le premier, c’est : Ecoute, Israël ! Le Seigneur, notre Dieu, le Seigneur est un, et tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ton intelligence et de toute ta force. Le second, c’est : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas d’autre commandement plus grand que ceux-là. Le scribe lui dit : C’est bien, maître ; tu as dit avec vérité qu’il est un et qu’il n’y en a pas d’autre que lui, et que l’aimer de tout son cœur, de toute son intelligence et de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, c’est plus que tous les holocaustes et les sacrifices. Jésus, voyant qu’il avait répondu judicieusement, lui dit : Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. Et personne n’osait plus l’interroge… lire la suite.

Voici trois choses trop merveilleuses pour moi, et même quatre que je ne connais pas : le chemin de l'aigle dans les cieux, le chemin d'un serpent sur le rocher, le chemin d'un navire dans le cœur de la mer et le chemin de l'homme chez la jeune femme. (Proverbe 30,18-19)

Être sensible à ce qui s'écrit et à ce qui s'efface... Ce qui s'écrit s'efface et laisse une trace...bien plus longue que l'événement, parce que nous avons été saisis dans l'instant, témoins privilégiés de l'éphémère. Voici l'étrangeté ou l'étonnement : une écriture du vivant, qui s'efface tout en s'écrivant et dont la trace s'incruste dans nos mémoires.

Cette étrangeté merveilleuse n'est pas loin de nous faire participer sensitivement … lire la suite.

Quand nous cherchons une ligne directrice pour penser notre rapport à la nourriture, cette phrase de Paul est intéressante. Dans la mesure où la nourriture est saine, la démarche chrétienne vis à vis de la nourriture est de laisser une liberté. « Tout est permis ». L'identité chrétienne ne se lie pas au fait qu'on devrait être végétarien ou végan, ou bien qu'on aurait pas le droit de manger une viande casher ou hallal. La foi chrétienne ne nous laisse libre de manger à toutes les tables.

Ceci étant dit, cette foi ne nous empêche pas non plus de nous frotter à des exigences bonnes. « Tout est permis, mais tout n'est pas constructif ». À mon niveau personnel, en savourant de temps en temps des fruits qui viennent de l'autre bout du monde, je ne commets pas un geste foncièrement injuste.

Cependant, si je prends en c… lire la suite.

Lorsque la Bible indique que Dieu forma l'homme de la poussière du sol (Genèse 2,7), ce n'est pas pour faire penser que Dieu serait semblable à un potier qui aurait pétri un peu de glaise pour obtenir le premier être humain. C'est pour dire que la nature est notre nature.

Ce texte de la Bible a été écrit en hébreu. Dans cette langue, l'homme se dit « adam ». C'est d'ailleurs ainsi que le premier homme sera nommé, c'est ce mot qui est utilisé dans ce verset. Le sol dont il est question se dit « adamah ». Il est dommage que nos traductions ne puissent pas attirer notre attention sur cette relation. Nous ferions mieux de traduire par « Dieu forma l'humanité à partir de la poussière de l'humus ». Cela indiquerait mieux que, selon le rédacteur biblique, nous sommes profondément … lire la suite.

Je peux bien parler les langues des hommes et celles des anges mais sans l'amour je ne suis pas plus que l'écho du bronze, l'éclat d'une cymbale. Je peux être prophète avoir l'intelligence de tous les mystères tout connaître ma grande confiance peut bien déplacer des montagnes sans amour je ne suis rien. Je peux partager tout ce que j'ai pour nourrir les bouches livrer mon corps au bûcher, sans amour je n'en fais rien.

L'amour est patience. L'amour est bienveillance. L'amour n'est pas jalousie. Il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'importance, ne blesse pas, ne cherche pas son intérêt, ne tient aucun compte du mal. Sa joie n'est pas dans l'injustice, sa joie c'est la vérité. Il couvre tout, il fait confiance, il espère tout, il supporte tout. L'amour ne tombe jamais.

Les prophéties seront désactivées. Les langues finiront. La connaissance sera… lire la suite.

Examinons maintenant la question de la viande provenant de sacrifices offerts aux idoles: Il est vrai que « nous avons tous la connaissance », comme vous le dites. Mais cette connaissance rend l'homme prétentieux, tandis que l'amour renforce la communauté. Celui qui s'imagine connaître quelque chose ne connaît pas encore comme il devrait connaître. Mais celui qui aime Dieu est connu par lui.

La question est donc la suivante: peut-on manger de la viande provenant de sacrifices offerts aux idoles? Nous savons bien qu'une idole ne représente rien de réel dans le monde et qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Même s'il y a de prétendus dieux au ciel et sur la terre – et, en fait, il y a beaucoup de «dieux» et de «seigneurs» –, il n'en est pas moins vrai que pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, qui a créé toutes choses et pour qui nous vivons; il n'y a également qu'un seul Seign… lire la suite.

Les apôtres sont dans l’attente ! Voilà dix jours que le Seigneur les a quittés en leur promettant la puissance du Saint Esprit. Ils attendent donc, enfermés dans la maison, que quelque chose se passe. Et voici que l’Esprit fait effraction parmi eux, il les entoure chacun, un par un et leur donne de parler et d’être compris dans toutes les langues de la Terre. Ils se lèvent alors, vont au cœur du monde et témoignent des merveilles de Dieu. Les pèlerins, qui sont à Jérusalem à ce moment là, n’en reviennent pas, tous les comprennent et tous s’interrogent sur ce témoignage.
Ah ! Ce que nous aimerions aujourd’hui, dans cette société sécularisée et nos églises qui se vident, avoir autant de facilité pour parler à nos contemporains, pou… lire la suite.

Entré dans le temple, il se mit à chasser les marchands en leur disant : Il est écrit : Ma maison sera une maison de prière. Mais vous, vous en avez fait une caverne de bandits. Il enseignait tous les jours dans le temple. Et les grands prêtres, les scribes et les notables du peuple cherchaient à le faire disparaître ; mais ils ne savaient comment faire, car tout le peuple était suspendu à ses lèvres.

Luc 19, 45-48

1. Pourquoi Jésus pique-t-il un coup de sang ?

Il n'était pas interdit que les marchands soient là, dans le temple. Au contraire ! Leurs tâches étaient bien utiles, car ils permettaient aux pèlerins venant de loin de changer leur monnaie pour pouvo… lire la suite.

Nos derniers articles en relation avec Dieu