Accueil | Contactez-nous | Lieux de culte | Agenda

Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s'assit au bord de la mer. Une grande foule s'étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s'assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit: Un semeur sortit pour semer.

lire la suite.

Sur l’amour fraternel, vous n’avez pas besoin qu’on vous écrive, car vous avez appris vous-mêmes de Dieu à vous aimer les uns les autres, et vous le faites d’ailleurs à l’égard de tous les frères, dans la Macédoine entière ; nous vous exhortons, frères, à faire encore de nouveaux progrès : ayez à cœur de vivre dans le calme, de vous occuper de vos propres affaires, et de travailler de vos mains, comme nous vous l’avons ordonné, pour que votre conduite soit honorable au regard des gens du dehors, et que vous n’ayez besoin de personne.

1 Thessaloniciens 4, 9 (traduction LSG)

1. « Sur l’amour fraternel, vous n’… lire la suite.

Je vous propose à partir de ces textes (Marc 6, 7-13 ; Ephésiens 1, 3-14) quelques réflexions autour du destin, de la prédestination, et de la destinée, pour reprendre le titre d’un livre d’Adolphe Geshé. Tout d’abord je voudrais écarter deux interprétations de la notion d’élection ou de prédestination qui peuvent générer du malaise, la première qui entraînerait une forme de supériorité et l’autre qui assimilerait la prédestination à la fatalité ou au destin. Puis, je me centrerai sur le message de responsabilité et de liberté que véhicule la notion de prédestination, et comment l’homme peut tracer une destinée propre grâce à la prédestination et malgré son destin. Et enfin, après avoir vu ce que la réception de la foi engendre dans notre destinée, je vous proposerai de nous interroger sur notre rapport aux non croyants, à ceux qui semblent rejeter le message de Dieu.

lire la suite.
Il y a un temps pour tout et un moment pour toute chose sous le ciel. Il y a un temps pour enfanter et un temps pour mourir, un temps pour planter, et un temps pour arracher le plant, un temps pour abattre et un temps pour soigner, un temps pour démolir et un temps pour construire. Il y a aussi un temps pour pleurer et un temps pour rire, un temps pour se lamenter et un temps pour danser, un temps pour jeter des pierres et un temps pour en ramasser, un temps pour prendre dans ses bras et un temps pour s’éloigner de ceux que l’on prend dans ses bras. Il y a un temps pour chercher et un temps pour perdre, un temps pour conserver et un temps pour jeter, un temps pour déchirer et un temps pour coudre, un temps pour garder le silence et un temps pour parler, 8un temps pour aimer et un temps pour haïr, un temps de guerre et un temps de paix. Quel avantage celui qui travaille retire-t-il de la peine qu’il se donne ? J’ai co… lire la suite.

(What’s happening brother - Marvin Gaye 1971)

Dans « What’s happening brother ? », Marvin Gaye nous interpelle : que se passe-t-il, mon frère, ma sœur, dans ce monde ? Qu’est-ce qui a changé ? Où l’espoir se cache-t-il face à ce qui semble s’être empiré ? La question est ouverte. Il ne s’agit pas de demander des comptes mais bien de faire le point sur la situation du monde. La chanson ouvre au dialogue entre ce personnage et celles et ceux à qui il s’adresse.
Mais quel est donc ce personnage fictif qui demande des nouvelles, ce personnage qui revient, alors même que nous savions qu’il allait revenir ? Quel est ce personnage qui invite à la r… lire la suite.

(Right on - Marvin Gaye 1971)

Dans Right on, Marvin Gaye rappelle que nous naissons avec des trajectoires très inégales. Puis il  nous invite à réactiver l’énergie qui nous permet d’être en accord profond avec l’existence, tout en ayant les ressources pour affronter ses vicissitudes en restant debout. Cette énergie a un nom : l’amour. « Donne de l'amour et tu trouveras une paix sublime ». Cette phrase pleine d’emphase et dégoulinante de bon sentiments aurait pu sonner creux comme une cymbale qui retentit et puis se tait (1 Cor 13,1). Or ici l’artiste l’interprète d’une manière particulière. Il nous fait comprendre qu’il ne s’… lire la suite.

(God is Love - Marvin Gaye 1971)

« Aime ta mère, elle t’a porté. Aime ton père, il travaille pour toi. Aime ta sœur, elle est bonne avec toi »… l’histoire ne repasse pas les plats, ce qui est parfois dommage. J’aurais bien aimé savoir si Marvin Gaye aurait maintenu les paroles de sa chanson God is love après que son père lui a tiré dessus, le blessant mortellement avec un révolver que Marvin avait récemment offert à son père.

Peut-être se serait-il souvenu qu’on n’aime pas parce que les gens sont aimables, comme nous le dit Jésus qui recommande plutôt d’aimer ses ennemis (Matthieu 5,44). Si Dieu est amour, comm… lire la suite.

Ayant rappelé qu’en Christ la cloison de séparation, la haine entre païens et juifs a été renversée et qu’une réconciliation s’est opérée, l’auteur de cette lettre attribuée à Paul continue ainsi,  en s’adressant  à des auditeurs  d’origine païenne : (si du moins) vous avez été informés de la réalisation de la grâce de Dieu, telle qu’elle m’a été donnée en votre faveur.  à savoir que, par révélation, il m’a été fait connaître le mystère, selon ce que j’en ai écrit avant, en bref.

D’après cela, vous pouvez, en me lisant, mesurer quelle intime compréhension, quelle intelligence que j’ai du mystère du Christ.

lire la suite.

Jésus leur dit encore : Qui d’entre vous aura un ami chez qui il se rendra au milieu de la nuit pour lui dire : « Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir. » Si, de l’intérieur, l’autre lui répond : « Cesse de m’importuner ; la porte est déjà fermée, mes enfants et moi nous sommes au lit, je ne peux me lever pour te donner des pains », – je vous le dis, même s’il ne se lève pas pour les lui donner parce qu’il est son ami, il se lèvera à cause de son insistance effrontée et il lui donnera tout ce dont il a besoin. Eh bien, moi, je vous dis : Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, qui cherche trouve, et à qui frappe on ouvrira. Quel père parmi vous, si son fils lui demande un po… lire la suite.

Lorsque arriva le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble en un même lieu. Tout à coup, il vint du ciel un bruit comme celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues leur apparurent, qui semblaient de feu et qui se séparaient les unes des autres ; il s'en posa sur chacun d'eux. Ils furent tous remplis d'Esprit saint et se mirent à parler en d'autres langues, selon ce que l'Esprit leur donnait d'énoncer. Or des Juifs pieux de toutes les nations qui sont sous le ciel habitaient Jérusalem. Au bruit qui se produisit, la multitude accourut et fut bouleversée, parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. Etonnés, stupéfaits, ils disaient : Ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ? Parthes, Mèdes, Elamites, habitants de Mésopota… lire la suite.

Nos derniers articles en relation avec Dieu